• Le moonwalk de Michael Jackson a 30 ans

     

     

    Le 25 mars 1983, le Roi de la Pop effectuait pour la première fois son célèbre pas de danse en public, sur Billie Jean, pour les 25 ans de la Motown.

     

     

    Si Michael Jackson a disparu depuis le 25 juin 2009, son célèbre pas de danse, le moonwalk (de l'anglais «marche» de la «lune»), lui survit à chaque soirée où il est repris par tout un chacun.

    Également appelée «back-slide» parce qu'elle consiste en plusieurs pas glissés vers l'arrière, cette figure complexe du breakdance s'appuie sur un jeu visuel où le danseur, qui marche vers l'arrière en donnant l'impression de marcher vers l'avant, donne l'impression qu'il flotte sur le sol.

    C'est le 25 mars 1983 que le King of Pop réalise pour la première fois sur scène le moonwalk, sur sa chanson Billie Jean, alors qu'il est invité à fêter les 25 ans de la maison de disques Motown.

    Mais contrairement aux idées reçues, ce n'est pas MJ qui a inventé ce fameux pas tant de fois repris. Il n'en aurait d'ailleurs jamais revendiqué la parenté. L'origine du moonwalk remonte en réalité à l'époque de James Brown. C'est lui, avec d'autres (Fred Astaire, Sammy Davis Jr...) qui ont exécuté les premiers cette danse.

     

     

    Sans l'auteur de Thriller, le moonwalk jouirait pourtant pas aujourd'hui de la même célébrité.

     

    Source : lefigaro.fr


    votre commentaire
  • Procès : Les Jackson contre AEG

     

    lLes Jackson contre AEG le procès s'ouvre le 2 Avril prochain

    Michael Jackson : sa famille réclame 30 milliards d'euros au promoteur de "This is it"

    C'est le montant des dommages et intérêts demandés au promoteur qui a recruté le Dr Conrad Murray.

    La mère de Michael, Katherine Jackson, ainsi que ses trois enfants, Prince, Paris et Blanket, demanderaient également 7 milliards d'euros au promoteur qui avait sponsorisé la tournée "This Is It". Il est attaqué pour négligence dans le recrutement et la supervision du Dr Conrad Murray, condamné pour homicide involontaire après la mort du King of Pop en 2009.

    Cette somme est destinée à compenser les bénéfices que Michael Jackson aurait potentiellement dégagés de sa série de concerts programmés avant sa mort.

    Procès le 2 avril prochain

    Le montant sera probablement discuté lors du procès qui opposera les Jackson à AEG Live et qui doit débuter le 2 avril prochain. Les tickets pour la tournée du chanteur avaient été remboursés par le promoteur en 2009 et la site Internet TMZ assure qu'AEG Live trouve la somme réclamée par la famille "ahurissante et irrationnelle" compte tenu de l'état de la carrière de Michael Jackson avant sa tournée.

    Un milliard de dollars de royalties

    Depuis sa mort, ses ayants-droit ont touché plus d'un milliard de dollars de royalties. La plupart de ces revenus ont été utilisés pour rembourser les dettes de Michael Jackson.

    Le Roi de la pop est mort à 51 ans dans sa maison de Los Angeles quelques semaines avant le début de sa tournée. À l'époque, la star était souvent décrite comme épuisée par les répétitions. Son décès a été causé par une dose fatale de Propofol, injectée par son médecin personnel, Conrad Murray.

    AEG Live était la société chargée de promouvoir et de sponsoriser "This is it", la tournée que

     

    Ses enfants veulent exclure les tests de paternité du procès

    Derniers rebondissements avant le début des hostilités entre la famille Jackson, qui réclame 40 milliards de dollars à AEG Live. La conception des enfants Paris, Blanket et Prince est une nouvelle fois au centre des débats après les révélations d'une série de documents exprimant le souhait des Jackson d'exclure les tests de paternité du procès.

    Michael Jackson est-il le père des trois enfants qui réclament aujourd'hui 40 milliards de dollars de dommages et intérêts? Les doutes sur leur paternité ont longtemps persisté même après les déclarations du King of Pop qui assurait ne jamais avoir utilisé le sperme d'un donneur.

    Pas de tests

    La motion soumise par la famille Jackson jette un nouveau voile sur les liens biologiques entre MJ et les 3 enfants. Selon TMZ, la famille aurait demandé au juge de rejeter toute demande de preuves sur la conception de Paris, Blanket et Prince par la pop star.

    Dans la documentation obtenue par le site spécialisé, la grand-mère, Katherine Jackson, estime que le jury n'est pas concerné et qu'AEG n'aurait aucun intérêt à se plonger dans les racines biologiques des enfants.

    La famille Jackson veut aussi exclure du procès tout élément mettant en exergue les problèmes financiers des frères et sœurs de MJ, craignant qu'AEG ne saute sur l'occasion pour accuser les plaignants de motivations uniquement pécuniaires. Le clan Jackson veut également que les accusations d'attouchements sur mineurs ne soit pas abordées pendant le procès.

    Paternité et rumeurs

    Pour les enfants Jackson, ce n'est pas la première fois que leur lien avec MJ est mis en doute. En janvier dernier, l'ancien dermatologiste de la star, le Dr. Arnold Klein avait sous-entendu être le père biologique de Prince Jackson. Coïncidence, Debbie Rowe, l'ex-femme de Michael, travaillait dans le cabinet du docteur.

    Après avoir publié une photo où la ressemblance avec Prince était flagrante. Klein était passé sur le plateau de Good Morning America pour démentir:

    "À ma connaissance, je ne suis pas le père de ces enfants. Je ne peux pas vous répondre de manière différente. Je ne veux pas alimenter les propos inconscients qui circulent."

    La conception du dernier enfant de MJ, Blanket, né d'une mère porteuse anonyme en 2002, est encore un mystère aujourd'hui. En avril 2012, l'ancien garde du corps du chanteur, Matt Fiddes avait publiquement affirmé être le père biologique de l'enfant.

     

    Sources : lepoint.fr et huffingtonpost.fr

     

     

    aurait pu réaliser s'il était toujours en vie.


    AEG Live était la société chargée de promouvoir et de sponsoriser "This is it", la tournée que


    2 commentaires
  • Prochain livre à ne pas manquer : Michael Jackson itinéraire d'un passionné...

     

    Brice... connu sur le forum MJFrance grace à son pseudo "Phillinganes" sortira prochainement un livre intitulé : "Michael Jackson : Itinéraire d'un passionné".

    A cette occasion et avant de découvrir le contenu de son livre, il nous accorde une interview, rien que pour vous...

     

    Bonjour Brice, ou plutôt "Phillinganes", vu que c'est ton pseudo sur notre forum que tu as quand même marqué, il faut le souligner, de ton empreinte et ce au vu de tes nombreuses interventions souvent suivies par la communauté avec beaucoup d'attention.


    Brice: Bonjour François et merci pour tes compliments et cette interview. C'est une joie mêlée au trac que d'évoquer ce projet de livre qui verra le jour, j'espère pouvoir renseigner un maximum de fans sur ma démarche et les raisons qui m'ont poussé à le faire.

    Avant d'aborder le sujet de ton livre, pourrais-tu nous raconter un peu qui tu es, d'ou tu viens, depuis quand es-ce que tu es fan de Michael Jackson et comment vis-tu cette passion ?

    Je suis un fan parmi tant d'autres né en Haute-Savoie il y a bientôt 34 ans. J'ai été contaminé par le virus Jackson alors que j'avais 8 ans lorsque l'album Bad est paru dans les bacs. Depuis cette passion ne m'a jamais quitté, au point de suivre sa carrière sans relâche et d'acheter ses disques et de tenter de collectionner même si je suis conscient que beaucoup me dépassent en ce domaine. Ses chansons sont également ancrées dans mon existence au point qu'elles me rappellent tout types de souvenirs et je me sens lié à tout cela.

    Aujourd'hui je vis différemment ma passion en regardant davantage dans le rétroviseur même si Bad25 a été une bonne surprise et que seul ce type de projet a de quoi faire vivre cette passion au présent.

    D'un simple fan de Michael Jackson, comment en arrive-t-on à vouloir écrire un livre sur lui ?

    J'ai commencé à venir sur MJF en juillet 2009, comme beaucoup j'ai souhaité exprimer cette peine survenue lors de son décès sans me douter que j'y passerai autant de temps. Petit à petit, j'ai pris du plaisir à échanger à ce sujet, ne me doutant pas que je pouvais apporter à ce forum par mes souvenirs et connaissances. J'avais rarement croisé des fans auparavant et je ne me suis jamais senti comme un spécialiste de Michael Jackson, juste un fan qui l'écoute depuis son enfance et qui ne s'en est jamais lassé.

    Être sur un forum m'a redonné également le plaisir d'écrire : quand tu es dans la vie active depuis dix ans tu perds l'habitude de choses que tu aimais faire à l'école. Je me suis senti lu et ce soutien m'a encouragé à partager davantage tout cela.

    Un livre était donc l'étape suivante pour m'exprimer et également une façon d'immortaliser ma passion à travers un objet. J'ai pris la décision de me lancer dans cette phase d'écriture en octobre dernier, mais si on m'avait dit il y a quelques années que j'écrirai un livre, je ne l'aurais jamais cru.

    De toutes les bibliothèques jacksonniennes, pourquoi ton livre devra-t-il y figurer ? Qu'est-ce qu'il racontera que les autres n'ont déjà raconté ?

    Comme je te l'ai dit, j'ai repris goût à l'écriture sur le forum, au point de créer des sujets sur les chansons et se documenter là-dessus est un plaisir immense. Vouloir connaître les raisons qui ont fait que MJ a composé une mélodie ou écrit des paroles, pourquoi il a choisi de s'entourer de telle ou telle personne pour mener à bien son projet et les anecdotes liées à ces chansons mêlées à des souvenirs personnels, j'adore me plonger là dedans.

    J'ai donc repris cette recette pour mon livre, sauf que sur des topics, les vidéos et photos ajoutées à mes lignes parlent d'elles-mêmes. J'ai donc dû miser uniquement sur le texte au point d'offrir un résultat bien plus travaillé et bien plus abouti selon moi. Le livre n'est donc pas un condensé de mes topics transformés en chapitres, mais un ouvrage qui évoque tout l'univers des chansons de Michael parues en single de 1979 à 2008. Ce sont ces œuvres musicales qui sont mises en avant, ce qui permet d'aborder de nombreuses choses qui n'apparaissent pas sur les précédents ouvrages liés à Michael.

    J'évoque donc le processus créatif ainsi que les protagonistes qui ont contribué à l'histoire de la chanson, cela peut être aussi bien un musicien qu'un réalisateur de vidéo. J'alterne également avec des souvenirs personnels si j'estime que cela mérite d'être relevé. L'avantage de ce concept, c'est qu'on ne peut deviner à l'avance le contenu du chapitre.

    D'un avis personnel à MJFrance, les fans sont certainement les mieux placés pour parler de la vie de Michael Jackson mais surtout de son histoire artistique. Ton livre sera-t-il une énième biographie ou est-ce que nous découvrirons quelque chose de nouveau ?

    Je suis un fan parmi tant d'autres et je connais donc les attentes que nous pouvons avoir. Je ne voulais pas faire une énième biographie, car on n'a jamais le sentiment d'apprendre quelque chose quand on en a lu un grand nombre.

    Le concept du chapitre par single paru permet un schéma chronologique mais offre une approche nouvelle. J'occulte délibérément le 25 juin 2009 : ce n'est pas du déni mais une façon de mettre en avant sa carrière de son vivant, une façon de dire que nous n'avons pas attendu qu'il soit mort pour savoir qu'il avait du talent. Il y a tant de belles choses à dire sur sa carrière que je n'ai pas voulu revenir sur cette peine que nous vivons depuis bientôt 4 ans.

    Nous savons tous grâce au forum que ta deuxième passion musicale va vers le groupe Toto qui a croisé à de très nombreuses reprises les studios du Roi de la Pop. Leurs collaborations a toujours été de très grande qualité et tous les fans ont un énorme respect pour eux. Est-il donc possible d'avoir deux passions de ce genre ? Et vers qui la passion est-elle la plus grande ?

    J'évoque justement que c'est ce groupe qui m'a donné envie de m'intéresser à ces protagonistes de l'ombre.

    A l'adolescence, j'avais une vision d'un Michael qui pouvait nous pondre des albums à son seul talent. Lire le livret de l'album Victory à cette période m'a fait comprendre que le groupe Toto était impliqué dans les sessions en studio. Tu peux lire les livrets de Thriller ou Bad, tu auras seulement les noms des musiciens alors que Victory est le seul album à citer le nom du groupe.

    C'est donc par curiosité que j'étais allé les voir à Grenoble il y a une dizaine d'années. C'était une grande gifle de découvrir ces musiciens talentueux et j'évoque d'ailleurs cet épisode dans l'avant-propos du livre. Michael reste pour moi le plus grand artiste de tous les temps, mais j'ai compris que cette carrière phénoménale était liée au choix de s'entourer des meilleurs. Cet intérêt pour les virtuoses de la discographie Jackson est venu lors de cet événement.

    Toto est donc devenu une autre passion musicale et je pense qu'on peut en vivre plusieurs de ce type avec divers artistes. Cette dernière reste différente car j'ai pu approcher les membres du groupe, d'autant que je vois parfois Steve Lukather jouer dans des petites salles, ce qui contraste avec ce que MJ nous offrait dans des stades. Avec Toto, le visuel importe peu : c'est donc une autre vision musicale.

    Ma passion envers Michael reste plus grande car je l'ai depuis l'enfance et que sans lui je ne me serais pas intéressé à Toto. Les deux passions sont donc étroitement liées, et aujourd'hui, la seconde est le prolongement de la première. Lorsque le groupe Toto a eu parfois besoin de musiciens en remplacement pour certaines tournées, c'est souvent un protagoniste des sessions Jackson qui a été convié (Greg Phillinganes, Ricky Lawson, Nathan East).

    J'ai vu Michael en concert à Lyon et à Munich, mais sans jamais l'approcher ce qui entraîne également un rêve inassouvi et apporte une dimension supérieure. J'ai fait signer mes disques de Jackson aux gars de Toto mais je n'aurais pas pu faire le contraire !...


    Est-ce que cela n'a pas été difficile de trouver un éditeur ? Comment expliques tu le fait qu'il ait accepté ton projet ? Y'aurait-il un fan du coté de la maison d'édition ou est-ce que l'histoire de Michael Jackson intéresserait-elle vraiment beaucoup de monde ?

    J'ai envoyé mon manuscrit seulement à Edilivre le 14 février dernier et j'ai eu une réponse positive le 27 suivant. J'avais eu de bons échos de cet éditeur et j'ai longuement scruté son site internet : j'ai constaté que les thèmes des ouvrages publiés étaient très variés et qu'on y laissait la chance à des auteurs lambda. J'ignore le ressenti du comité de lecture envers Michael Jackson. Les choses sont plus faciles aujourd'hui, il me semble : on envoie son manuscrit par mail, sans avoir besoin de démarcher "physiquement".

    Quand est-ce que ton livre sortira ?

    Le délai annoncé par l'éditeur est de 3 mois en moyenne entre le dépôt du manuscrit et la mise en vente du livre.

    Je viens de transmettre la photo que j'ai choisie pour la couverture, un cliché que j'ai pris moi-même. Je viens également d'écrire la quatrième de couverture.

    On va me soumettre une maquette et dès que je valide l'ensemble, il faudra référencer le livre et sa version numérique à la bibliothèque nationale de France, ce qui devrait prendre environ 45 jours. Le livre sera donc disponible avant l'été de toutes façons.

    Merci Brice pour cette interview qui donnera certainement envie aux fans de lire ton livre. Il ne nous reste donc plus qu'à attendre non sans impatience, que tu nous annonces officiellement, sa date de sortie.

     

    Source : mjfrance.com


    votre commentaire
  • Des mails accable le promoteur des concerts

    Michael Jackson : des emails accablent le promoteur de concerts

     

    Des milliards de dollars de dommages et intérêts et une belle bagarre judiciaire à venir... Dès le mois prochain, les héritiers du roi de la pop et le promoteur de concerts, AEG Live vont s'affronter au tribunal. S'appuyant sur des emails diffusés par CNN, la famille Jackson accuse les promoteurs d'avoir exercé une forte pression psychologique et financière sur le docteur Conrad Murray, pour qu'il remette la star sur pied dans des délais très courts.

    Le clan de Jackson va tenter de prouver la négligence d'AEG Live, qui a embauché le docteur Conrad Murray, pour veiller sur la santé de l'artiste disparu en Juin 2009, pendant qu'il répétait à Los Angeles, son ultime série de concerts, «This Is It».

    Le praticien a déjà été condamné fin Novembre 2011 à 4 ans de prison pour homicide involontaire, après avoir reconnu l'administration d'un dose mortelle de Propofol, un puissant anesthésiant. Le clan Jackson s'était alors retourné contre les producteurs du grand show.


    Le docteur endetté était sous pression financière et psychologique

    Dans cette plainte au civil, les trois enfants Jackson, Prince, Paris et Blanket ainsi que leur grand-mère Katherine accusent l'organisateur mondial de concerts d'avoir insisté pour que le docteur Murray remette en forme rapidement Michael Jackson. Un email, envoyé 11 jours avant la disparition tragique de l'interprète de «Billie Jean», a convaincu une juge californienne. 

    Elle a décidé le 25 février dernier que la procédure irait jusqu'au procès. Paul Gongaware, l'un des PDG d'AEG Live, était plutôt explicite dans ses propos : «Nous voulons rappeler à Murray que c'est AEG, et non pas MJ (Michael Jackson), qui paie son salaire. Nous voulons lui rappeler qu'il doit faire ce qu'on attend de lui». Par crainte de perdre son salaire de 150 000 dollars par mois, le docteur se serait exécuté, en ravalant son serment d'Hippocrate pour payer ses lourdes dettes.


    Les promoteurs auraient dû anticipé selon la famille Jackson

    Malgré un email alarmant sur la santé fragile du chanteur envoyé par Kenny Ortega, le directeur artistique du show, AEG Live a maintenu sa confiance au docteur Murray. Dans un autre échange, sensé rassurer, les promoteurs expliquent que «ce médecin est extrêmement compétent (nous avons vérifié) et il n' a pas besoin de ce contrat donc il est totalement impartial et attaché à l'éthique.» La suite des évènements a prouvé le contraire.

    La défense d'AEG repose sur un argument simple : le docteur Murray n'était pas employé directement par la multinationale. Et qu'il était impossible que le docteur injecterait des médicaments dangereux à l'ancienne gloire des années 80. Ils ne pourraient donc pas être tenus responsables mais la juge leur a opposé un fait établi. Paul Gongaware, tête pensante d'AEG Live, avait déjà travaillé sur deux tournées de «MJ» et était parfaitement conscient des risques liés à la surconsommation par la star de produits stupéfiants destinés à des usages uniquement médicaux. Un détail qui dans un tribunal américain se chiffre à la hauteur du préjudice pour la famille Jackson, c'est à dire des milliards de billets verts.

     

    Source : leparisien.fr


    votre commentaire
  • L'Estate contre Thome Thome

    Thome Thome devra rendre des comptes devant la justice

     

    Selon TMZ qui a eu accès aux documents, l’Estate réclame par voie de justice à Tohme Tohme, l’ancien manager de Michael, ce qu’il lui a royalement extorqué. Selon l’avocat de l’Estate Howard Weitzman, Thome avait obtenu de Michael un revenu de 35 000 $ par mois plus le remboursement de dépenses comme des honoraires forfaitaires sans rapport avec un travail réalisé. Tohme avait aussi obtenu 15 % sur tout l’argent que Michael pourrait gagner.
     
    Pour avoir simplement présenté à Michael une société de refinancement de Neverland, Tohme avait été payé 2,4 M $.Tohme avait également obtenu la promesse de Michael de lui verser 10 % de la vente du Ranch s’il était vendu. Tohme avait aussi obtenu que Michael le paie 100,000 $ par mois pendant la tournée TII.
     
    Les juristes de l’estate s’attendent à ce que Tohme réclame devant les tribunaux les sommes qu’il estime lui être dues. L’Estate veut lui fermer le clapet avant qu’une plainte soit déposée. L’Estate demande aussi des dommages et intérêts.
     
    Michael avait licencié Tohme trois mois avant de mourir.

     

    Source : TMZ


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique