• Katherine Jackson demande l'aide du Dr Murray dans le procès contre AEG

    Katherine Jackson : Elle demande l'aide du Dr Murray, meurtrier de Michael...

     

    Faire appel au meurtrier de son fils pour l'aider... C'est en substance ce qu'est en train de faire Katherine Jackson dans le procès qui l'oppose à AEG, la société de promotion des concerts de son défunt fils, Michael Jackson, mort d'une overdose médicamenteuse le 25 Juin 2009.

     

    La grand-mère des trois enfants Jackson, Paris, Prince et Blanket, poursuit en effet la société AEG, l'accusant d'avoir embauché le docteur Murray, jugé coupable de la mort de MJ, et de ne pas avoir contrôlé son travail, et lui reprochant donc une certaine négligence qui a entraîné la mort de son fils. Mais pour faire condamner AEG, Katherine Jackson, qui avait disparu quelques jours fin 2012, a besoin du docteur Conrad Murray, qui a lui-même écopé de 4 ans de prison après avoir été jugé responsable de la mort de Michael Jackson. Elle souhaite en effet que le condamné confirme sa vision des choses révèle TMZ.

    Deux possibilités s'offraient donc au docteur Murray : collaborer et faire payer AEG ou se voir cité à comparaître. Or pour le moment, ses deux avocats, Valerie Wass et J. Michael Flanagan, tentent de faire annuler la citation à comparaître, leur client refusant de collaborer avec celle qui a contribué à l'envoyer en prison. Un juge pourrait également obliger Murray à se confier à la cour, mais cette dernière option ne plaît pas à Katherine Jackson, qui ne souhaite pas se mettre à dos son potentiel témoin. Car un témoin hostile pourrait s'avérer désastreux pour son affaire...

     

    Quant au docteur Murray, il préparerait depuis sa cellule un livre vérité sur ses derniers jours auprès de Michael Jackson. Le sulfureux praticien a de nouveau fait appel de sa condamnation pour meurtre il y a quelques semaines, demandant à purger sa peine depuis sa maison en liberté surveillée, expliquant qu'il n'était pas une menace pour la communauté et qu'il ne risquait pas de fuir pour l'étranger depuis la naissance d'un nouvel enfant du côté de Los Angeles.

    En attendant, Katherine Jackson espère faire condamner AEG, déjà visée par 2 procédures, en s'appuyant sur le témoignage de l'homme reconnu coupable du meurtre de son fils... Et implicitement, lui faire reconnaître qu'il est à l'origine de la mort du King of Pop, ce qu'il a toujours nié et continue de faire aujourd'hui.

     

    Source : purepeople.com

     


    2 commentaires
  •  

    Décès de Nathaniel Brown

     

     

    C'est avec une énorme tristesse que nous venons d'apprendre le décès de Nathaniel Brown, le mari de Rebbie Jackson et le papa de Yashi, Stacee et Austin.

     

    Décès de Nathaniel Brown

     

    Nathaniel était le mari de rebbie depuis 1968. Ensemble ils ont form
    é un couple solide et fondé une belle famille. Nathaniel a toujours été un homme discret et droit. Loin du tourbillon médiatique et du showbizz, il a su préserver sa famille des dérive. Il a été le roc sur lequel ils ont pu se reposer.

    Nous leur transmettons toutes nos condoléances et nous joignons à leur douleur.

    (Sur la photo, Nathaniel est l'homme discret derrière Janet et à côté de Michael).

     

    Flash Back

     

    En 1968, alors âgée de 18 ans, Rebbie se libère enfin du giron paternel en se mariant avec son amour de toujours ; Nathaniel Brown, lui aussi témoin de Jéhovah. Ils auront ensemble 3 enfants ; deux filles : Yashi et Stecee, et un garçon : Austin.

     

    Décès de Nathaniel Brown

    Rebbie au milieu avec ses 2 filles Stecee et Yashi

     

    Décès de Nathaniel Brown

    Austin leur fils

     

     

    Elle est par ailleurs la seule des filles Jackson à avoir trouvé la stabilité amoureuse (si l'on considère les nombreux mariages de sa sœur Janet et celui désastreux de La Toya avec son producteur Jack Gordon), car aujourd'hui, l'aînée des Jackson est encore mariée avec Nathaniel.

     

    Décès de Nathaniel Brown

     

    RIP Nathaniel


    2 commentaires
  • Lady Gaga acquiert des objets de Michael Jackson

    Lady Gaga acquiert des objets de Michael Jackson

    La chanteuse américaine a acheté 55 pièces, lors d'une vente d'objets collectors du défunt roi de la pop, dimanche, à Los Angeles.

     

    La maison de vente Julien's Auctions a organisé, dimanche, une vente aux enchères de costumes et d'accessoires ayant appartenu à Michael Jackson.

    Le total de la vente a atteint 3,8 millions d'euros, rapportent Sipa et Associated Press.

     

    Lady Gaga acquiert des objets de Michael Jackson

    Le costume de Bad. (Crédits photo: Julien's Auctions)

     

     

     La plupart des pièces étaient des oeuvres de Dennis Tompkins et Michael Bush, les stylistes de longue date du chanteur de Thriller. Ces vêtements n'ont pas été portés par d'autres personnes que le roi de la pop «sur scène et dans ses vidéos», affirme Julien's Auctions sur son site Internet.

    Parmi elles, la veste en cuir que portait l'artiste pendant la tournée Bad (1987-1989) était estimée entre 30.000 et 40.000 dollars. Elle est finalement partie pour 184.204 euros. Les mythiques gants blancs incrustés de diamants ont été vendus pour 76.751 euros chacun.Une partie des recettes sera reversée à une association de chiens guides d'aveugles, ainsi qu'aux hospices Nathan Adelson de Las Vegas.

    La chanteuse Lady Gaga faisait partie des acquéreurs de cette vente. Elle a acheté pas moins de 55 pièces. Sur son compte Twitter, elle a déclaré vouloir les «archiver et en prendre le plus grand soin, dans un esprit d'amour pour tous les fans de Michael Jackson à travers le monde».

     

    Sources : lefigaro.fr


    votre commentaire
  • MICHAEL JACKSON THE MAESTRO, LE NOUVEAU LIVRE DE CHRIS CADMAN...


    Un nouveau livre de Chris Cadman

     

    Connu pour avoir écrit de nombreux livres sur Michael Jackson dont certains restent encore à ce jour de véritables références, Chris Cadman vient d'indiquer sur sa page Facebook la sortie prochaine d'un nouvel ouvrage.

    Celui-ci s'intitulera Michael Jackson The Maestro (The A-Z of his career) et sera proposé en deux volumes dont le premier "A-J" devrait sortir en février 2013. Le livre référencera tout ce qui concerne Michael Jackson à propos de sa music, de ses prestations à la télévision, ses tournées, les remises de prix, ses producteurs ainsi que toutes les personnes de son entourage.



    2 commentaires
  • "Michael Jackson, mon ami pour le meilleur et pour le rire”


    Mon ami pour le meilleur et pour le rire

     

    Michael Bush a travaillé 25 ans au service de Michael Jackson. A l’occasion de la sortie de son livre «The King of Style», dans lequel il revient sur les looks si particuliers de la star, ParisMatch.com l’a rencontré.

     

    Mon ami pour le meilleur et pour le rireIl est l’homme derrière les looks légendaires de Michael Jackson. Celui qui lui a dessiné ses vestes les plus iconiques et créé ses inoubliables pantalons, notamment pour les tournées «Bad» et «Dangerous». Michael Bush était de passage à Paris, au Hard Rock Cafe, mercredi, afin de promouvoir son livre, «The King of Style». Un livre débuté il y a de cela 20 ans, avec le roi de la pop en personne. «A chaque fois qu’on le commençait, il y avait un nouvel album ou une nouvelle tournée, et il était reporté parce qu’il n’était plus une priorité», dit le styliste Américain – habillé pour l’occasion d’une veste pailletée à l’effigie de la star - à ParisMatch.com. Ce n’est qu’après la mort du chanteur en 2009, qu’il a finalement trouvé le temps de se remettre à écrire. «Malheureusement, maintenant que Michael est parti, j’ai eu du temps pour le terminer», avoue-t-il, ému. Dans son bouquin, l’auteur a voulu montrer «comment Dennis Tompkins (l’autre styliste de la star, ndlr) et [lui] ont travaillé avec Michael, et à quel point il était amusant dans la vie».

    «On faisait toujours tout en s’amusant. Il savait que plus il riait, moins les choses seraient pénibles pour lui. Rien de ce qu’il faisait était un travail pour lui, il s’amusait et n’avait donc pas besoin de lutter pour terminer ce qu’il avait à faire», se souvient Michael Bush. Pour l’homme aux 750 millions d’albums vendus, le plus important était en effet de prendre du bon temps, de profiter de chaque instant. L’un de ses dictons, d’après le designer ? «On ne peut travailler que si l'on rigole. Si on ne rigole pas, on rentre à la maison».

     

    "Pour moi, il n’était pas le Michael que les fans connaissaient"

    Son rire. Voilà ce que Michael Bush gardera à jamais en mémoire. Un rire reconnaissable entre mille. «Quand il riait, c’était quelque chose. Tout ce que nous avons fait pendant toutes ces années, c’est rire», a-t-il commenté. Parce que l’homme n’était pas seulement le costumier du chanteur, c’était avant tout son ami: «En fait, pour moi, je faisais juste des vêtements pour mon ami. Il n’était pas le Michael que les fans connaissaient». Présent presque tous les jours aux côtés du plus jeune garçon du clan Jackson, il «comprenait parfaitement ce dont MJ avait besoin». «Ce n’était pas difficile de le satisfaire. Nous étions si proches que je pouvais juste le regarder et je voyais ce qu’il aimait.»

     

    Mon ami pour le meilleur et pour le rire

     

    C’est dans les années 1980 que Michael Bush a commencé à travailler pour le roi de la pop. Au départ, il n’était que son habilleur. Mais son talent lui a rapidement permis de gravir les échelons. «Quand j’ai commencé avec Michael, il avait des problèmes pour adapter ses tenues à la danse» raconte-t-il. Il fallait que ce problème soit résolu. Et donc Michael nous a demandé de régler ça, alors que nous étions ses habilleurs. Et quand on a réussi il était genre "wahou". On a commencé à travailler pour lui, et ça a duré pendant 25 ans».

    Il est enterré avec sa veste préférée

    Vingt-cinq années durant lesquelles il a dessiné, inventé, cousu, les costumes phares de la star. Et c’est dans la rue, en «voyageant à Londres et à Paris» que le styliste est allé puiser son inspiration. Les vestes militaires, rouges, noires argentées, les ceintures cloutées, ou ce fameux body doré porté sur un pantalon … c’est à lui qu'on les doit. Michael Bush n’a jamais fait une seule erreur, il avait l’entière confiance de son patron. «Une fois, il voulait une veste particulière, et Dennis et moi lui avons dit que ça n’irait pas. Les pièces sur la veste étaient trop grosses, et cela n’aurait pas été fluide lorsqu’il danserait, confie-t-il. Mais il tenait vraiment à la mettre alors on lui a quand même dit de l’essayer. Et quand il l’a mise, il a vu que ça n’allait pas, il l’a alors enlevé et je pense que cela a fortifié notre relation. Michael a compris qu’on savait ce qu’on faisait et qu’il n’était pas question de ce qu’il voulait mais de ce qui était le mieux pour lui.» Et parmi toute son impressionnante collection de costumes, c’est un manteau blanc, porté lors de la cérémonie des Grammy Awards en 1993, que Michael Jackson préférait. «Quand je lui demandais lequel de ses costumes il préférait, il répondait "tous". Mais après en avoir plusieurs fois, je pense que la veste blanche ornée de perles était sa favorite».


     

    Lorsqu’il est mort, Michael Bush a donc recréé cette veste, «un peu améliorée». «Nous avions besoin de choisir quelque chose qu’il adorait pour qu’il puisse aller au paradis». Le styliste a lui aussi sa pièce fétiche: les chaussures utilisées pour la chanson «Smooth Criminal», qui permettaient au chanteur de se pencher sans risque, grâce à un astucieux mécanisme. «Je suis passé de créateur de mode à inventeur», plaisante-t-il. Mais si toutes ces tenues sont aujourd’hui incontournables, pas question pour lui de prendre la grosse tête. «Les chansons et le look de Michael Jackson allaient ensemble. Mais c’est très impressionnant de voir que le monde a adopté ce que j’ai fait, en tant qu’artiste». Michael Bush l’a toutefois concédé, «nous n’avons pas juste dessiné des choses, nous les avons créées».


    Source : parismatch.com



    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique